Interagir avec les familles à travers les réunions parents-professeurs

réunion de parents

Des stratégies avant, pendant et après les réunions aident les enseignants à créer de véritables partenariats avec les familles. 

Dans bon nombre de nos écoles, les réunions parents-professeurs sont une occasion manquée de renforcer les relations, la confiance et la communication entre les éducateurs et les familles. Les enseignants font rarement l’effort intentionnel de poser des questions et de traiter les familles comme des experts de leurs enfants. Cela perpétue la dynamique de l’éducateur en tant qu’expert et du parent en tant que récepteur passif d’informations, et tend à aggraver le sentiment souvent ressenti par les familles de ne pas être entendues.

Si on sonde les parents ils disent souvent qu’ils se sentent pressés et dominés par la parole des enseignants. Les parents souhaitent que les enseignants prennent le temps de ” se renseigner sur leur vie à la maison et sur ce qu’ils savent de leu enfant “.

Voici comment vous pouvez ajuster votre stratégie de réunion pour répondre aux besoins de nos familles. 

RÉFLÉCHIR AUX RÉUNIONS

Avant les réunions, 3 recommandations pour planifier les rencontres :

1) Premièrement, contactez les familles au préalable pour leur demander ce qui rendrait ce moment le plus utile ou significatif pour elles. 2)Deuxièmement, fournissez aux familles des suggestions de questions à poser, cela favorise une meilleure communication dans les deux sens. 3)Troisièmement, partagez un résumé des informations scolaires avec les familles avant les réunions, ainsi que quelques repères ou explications pour les aider à mieux comprendre les données.

Pendant les réunions : Commencez toujours par les points forts et avec le sourire, et profiter de l’occasion pour établir des relations. Commencez par des affirmations positives et des questions ouvertes. Veillez à ce que les membres de la famille ou les élèves parlent au moins un tiers du temps et écoutez-les attentivement. Fournissez des informations sur les progrès scolaires de l’élève dans un langage succinct et facile à comprendre, qui met en contexte les données numériques. Faites des suggestions concrètes sur la manière dont la famille peut contribuer à la réussite de leur enfant à la maison. Enfin, terminez par des remerciements et un résumé de la façon dont la rencontre vous a aidé à mieux comprendre l’élève. 

Nous voulons également nous assurer que les réunions sont équitables pour toutes les familles, quelle que soit leur langue de prédilection. Une des stratégies consiste à allonger le temps de réunion pour les familles ayant besoin d’un interprète. Ce changement rend les réunions plus équitables pour les familles qui parlent une autre langue que le français et donne au corps enseignant plus de temps pour écouter les familles. 

Pour favoriser une communication interculturelle plus efficace :

     

      • Entamez la conversation sur un plan personnel plutôt que de commencer par un rapport formel sur ce que vous savez de leur enfant.

      • Expliquez les objectifs et les attentes de votre salle de classe pour que les membres de la famille puissent poser des questions si besoin d’éclaircissement. 

      • Sollicitez l’avis des parents (par exemple : “Vos connaissances sur votre enfant seront toujours beaucoup plus profondes et approfondies que les miennes. Je compte sur vous pour me dire tout ce qui vous semble important pour que je sois le meilleur enseignant pour votre enfant”).

      • Créez un sentiment de but commun et d’unité en utilisant le pronom “nous” plutôt que “vous” et “moi”.

    Après les réunions : les éducateurs peuvent suivre trois étapes. Premièrement, l’idéal est de donner aux familles le temps de vous faire des retours sur la réunion en elle-même, en posant des questions telles que “Qu’est-ce qui a été le plus utile au cours de notre conversation?” ou “Que puis-je faire pour aider au mieux votre enfant à l’avenir?”. Deuxièmement, il est utile de leur demander quel est le meilleur moyen de communiquer avec eux à l’avenir. Enfin, il peut être bénéfique pour les enseignants de passer un rapide appel à certaines familles pour leur faire part des progrès réalisés par leurs enfants ou des prochaines étapes. 

    LES AVANTAGES DE RÉFLÉCHIR AUX RÉUNIONS

    Les parents remarquent la différence et les enseignants aussi.

    En adoptant une approche plus relationnelle des réunions, nous, éducateurs, vivons une expérience plus conviviale et énergisante, et moins frénétique et épuisante. Lorsque nous privilégions la construction de relations de confiance, les avantages se répercutent sur tout le monde à la maison comme à l’école.

    Articles qui pourraient vous intérésser