14 routines pour débuter ou terminer un cours efficaces pour les enseignants

routines de fin et de début de cours

14 routines d’ouverture et de clôture de cours efficaces pour les enseignants

Stimulez la réflexion en début de cours et vérifiez la compréhension de la leçon à la fin grâce à ces activités d’ouvertures et de clôture originales. 

Les premiers instants et la conclusion à la fin d’un cours peuvent transformer l’ensemble du contenu abordé entre temps.

Les bonnes ouvertures introduisent de nouveaux concepts aux élèves de manière à susciter l’intérêt et à prolonger l’implication pendant toute la durée du cours, tandis que les bonnes clôtures leur donnent l’occasion de réviser et de consolider les connaissances récemment acquises. 

Mais pour attirer efficacement les élèves dans une leçon au début du cours, ou pour vérifier la compréhension et corriger les incompréhensions à la fin du cours, il faut plus que de simples “travail à faire” ou leur rappeler les devoirs à faire à la maison au moment où ils rangent leurs affaires. 

Bien qu’il ne soit pas nécessaire d’utiliser l’une des activités suivantes tous les jours – certains jours, une simple activité d’échauffement suffit -, les intégrer stratégiquement dans votre semaine à des moments cruciaux peut faire des merveilles, selon les enseignants. 

OUVERTURES DE COURS / DEBUTER LE COURS 

     

      1. Révision rapide : Demandez aux élèves de se regrouper rapidement avec un camarade de classe, de résumer ce qu’ils ont appris lors du cours précédent, puis de le présenter à l’ensemble du groupe. Pour faire démarrer les élèves, leur laisser 90 secondes pour se retourner et en discuter avant que chaque binôme ne présente son travail à l’ensemble de la classe. Cette activité est un moyen rapide d’échauffer les élèves, de pratiquer la remémoration et de vous donner un aperçu de ce dont ils se souviennent de la leçon précédente. 

       

        1. Leurre et réfutation  : Aidez les élèves à se confronter aux idées reçues sur les sujets qu’ils apprennent et à les réfuter à l’aide d’un quiz Faites passer aux élèves un petit test vrai/faux avec des affirmations potentiellement plausibles, mais erronées. L’analyse des vraies réponses après le quiz est un moyen efficace de donner un aperçu de la leçon du jour et d’aider les élèves à aborder des sujets potentiellement complexes sans s’en rendre compte. 

         

          1. Accroches informatives : Il peut s’agir de n’importe quel type de média ou de texte court et ciblé en rapport avec le sujet traité : des vidéos YouTube, des extraits de podcasts, des titres de journaux ou des photos par exemple. L’idée est que le sujet, présenté sans contexte, “accroche” l’attention des élèves, mais ne les détourne pas de la leçon. 

        Une citation provocante sur l’un des sujets de votre leçon (un personnage historique en cours d’histoire, un scientifique en cours de sciences, un auteur en cours d’anglais, par exemple) et de demander aux élèves de répondre à des questions telles que : “Quelle est la signification de cette affirmation ?”, “Quel est le sens de cette déclaration ?” ou “Comment pouvez-vous relier cette déclaration à quelque chose qui se passait dans le monde à l’époque où elle a été prononcée ?”. Si la citation est suffisamment étoffée, vous pouvez poursuivre avec un débat de cinq minutes en tirant parti de leur réflexion. 

           

            1. Explosion de vocabulaire : Fournissez aux élèves le vocabulaire clé de la leçon qu’ils étudient (vous pouvez mélanger les termes des cours précédents avec les nouveaux termes qu’ils vont rencontrer), ainsi que de brèves définitions, et demandez leur de trier les mots de la manière qui leur semble la plus logique.

          Avant que vous ne meniez une discussion sur les termes, les élèves peuvent se retourner et parler pendant quelques minutes, ou se réunir en petits groupes pour discuter de leurs raisonnements de tri et comparer leurs méthodes respectives. Cette activité permet aux enseignants d’avoir un aperçu des termes de vocabulaire “les plus importants” qu’ils devront connaître et aide également les élèves à établir des liens entre les termes qui s’avéreront utiles par la suite. 

             

              1. Questionnaires à faible enjeu (et pré-questionnaires) : Les quiz et les tests préparatoires aident les élèves à évaluer leur compréhension de la matière récemment apprise et à identifier leurs points forts et ceux sur lesquels ils doivent progresser. Pour utiliser efficacement les quiz en guise d’introduction, les recherches suggèrent qu’il est préférable que les enjeux soient faibles (ou nuls !). Cela réduira l’anxiété et permettra aux élèves de se concentrer sur la mémorisation des informations. 

            Bien qu’il semble étrange de tester les élèves sur des notions avant qu’ils ne les aient apprises, les recherches montrent qu’il est étonnamment efficace de tester les élèves à l’avance. Lors d’une étude de 2021, des élèves qui avaient passé un test préparatoire ont obtenu des résultats supérieurs de 49 % à l’évaluation de connaissance, comparé à leurs camarades qui avaient étudié de manière plus traditionnelle. Les chercheurs ont conclu que les erreurs commises par les élèves lors des tests préliminaires s’avèrent utiles pour les motiver à “chercher les bonnes réponses” lorsqu’ils sont confrontés à la nouvelle matière.

               

                1. Vidange cérébrale : Donner aux étudiants une minute ou deux pour écrire tout ce qu’ils savent, ou pensent savoir, sur un sujet ou une question spécifique que vous vous apprêtez à enseigner est un moyen simple et flexible de tester leurs connaissances. Vous pouvez également utiliser cette approche pour favoriser la mémorisation à long terme de la matière récemment apprise. Pour en faire un travail de groupe, demandez aux élèves de comparer leurs travaux respectifs et d’identifier les lacunes, les similitudes et les différences, par exemple. 

              CLÔTURES DE COURS / CLÔTURER UN COURS

                 

                  1. Noter l’apprentissage ou la leçon : C’est un excellent moyen d’évaluer vos cours en temps réel, suggère Alber. Demandez aux élèves d’évaluer, sur une échelle de 1 à 10, la façon dont ils ont compris la leçon du jour. Si leur note est de 6 ou plus, par exemple, vous pouvez leur demander de noter trois éléments clés qu’ils ont appris. Si elle est inférieure à 6, demandez-leur d’expliquer brièvement ce dont ils avaient besoin : par exemple, une explication plus simple du concept, une meilleure compréhension des termes clés ou davantage de questions pratiques. En rassemblant les notes et en les triant, vous pouvez vous faire une idée plus précise de la clarté de votre cours et savoir si vous devez revoir le concept avec les élèves. 

                   

                    1. Résumé à deux euros : Demandez aux élèves d’imaginer que chacun de leurs mots vaut 10 centimes et demandez-leur de rédiger un résumé concis à deux euros de la leçon qu’ils viennent d’apprendre. Pour rendre les choses plus difficiles, Todd Finley, professeur d’enseignement de l’anglais à l’East Carolina University, recommande de demander aux élèves d’inclure des termes clés liés à la matière ou de rédiger le résumé d’une manière suffisamment simple pour qu’un élève de CP puisse le comprendre. Cette activité leur demande de retrouver des informations, les pousse à condenser leurs connaissances et les oblige à décomposer et à simplifier des idées et des concepts complexes.

                     

                      1. Clair ou obscur : Demandez aux élèves d’identifier ce qui est clair dans ce qu’ils ont appris, c’est-à-dire ce qu’ils comprennent, et ce qui est trouble, ce qu’ils ont du mal à comprendre. Vous pouvez utiliser ce polycopié de Teachers Pay Teachers intitulé “Clair ou trouble” pour noter les réponses. 

                       

                        1. Mesurez (ou signalez) vos connaissances : Un graphique à barres humaines est une activité de clôture intéressante. Selon Literacy Minnesota, vous pouvez créer votre graphique en étiquetant des points le long d’une ligne tracée sur le sol ou sur un mur, qui indiquent différents niveaux de maîtrise : je suis confus, je comprends à peu près, je comprends tout à fait. Demandez aux élèves de se placer à l’endroit où ils se sentent le plus à l’aise.

                      Un éducateur sur X (anciennement Twitter) a créé une version plus simple en utilisant l’image d’un feu de circulation qu’il a apposé sur la porte. Avant que les élèves ne quittent la salle, demandez-leur d’écrire leur nom sur trois post-it et de mettre une chose qu’ils ont apprise sur le feu vert, une chose à laquelle ils pensent encore sur le feu orange et une chose qu’ils ne comprennent toujours pas sur le feu rouge. Collecter des réponses peut vous aider à mieux comprendre quels sont les sujets à revoir. 

                         

                          1. Créez des ” gros titres ” ou des ” résumés en six mots “ : Demandez aux élèves de résumer ce qu’ils ont appris ce jour-là en un titre d’actualité court et accrocheur. Les élèves peuvent travailler par deux, ou l’activité peut être réalisée avec l’ensemble de la classe : Recueillez les suggestions, écrivez-les au tableau et discutez de celle qui fonctionne le mieux. Limitez les élèves à un “résumé en six mots” de l’idée ou du concept le plus important qu’ils ont appris ce jour-là. Etant donné que les élèves sont limités dans le choix des mots, “ils doivent vraiment réfléchir à ce qui est le plus important à dire”. 

                           

                            1. Pierre, feuille, ciseaux : transformer ce jeu familier en une occasion efficace pour les élèves de réfléchir à ce qu’ils apprennent. En utilisant cette version téléchargeable de sa grille de travail, les élèves peuvent identifier la partie la plus difficile à comprendre de la leçon dans la section “pierre”, l’idée principale de ce qu’ils ont appris dans la section “feuille”, et noter certains des détails moins importants qu’ils ont appris aujourd’hui et qui mériteraient d’être écartés dans la section “ciseaux”. 

                             

                              1. Interrogez la classe suivante : Cette activité vous prendra probablement beaucoup de temps et pourrait être déployée à la fin d’une leçon. Quoi qu’il en soit, les recherches suggèrent que le fait de demander aux élèves de poser de bonnes questions sur ce qu’ils apprennent peut favoriser un engagement plus profond avec le contenu et une meilleure mémorisation. Demandez à vos élèves d’élaborer des questions à choix multiples à remettre à leurs camarades d’autres groupes qui étudient la même matière avec vous. Pour faciliter le partage des quiz, les élèves peuvent les créer à l’aide de plateformes gratuites telles que Kahoot ! 

                               

                                1. Faites de votre classe une plage : Écrivez des questions de réflexion sur un ballon de plage à l’aide de marqueurs effaçables. Il peut s’agir par exemple de : “Quelle est la chose que vous avez apprise pendant la leçon d’aujourd’hui ?” ou “Quel a été le défi de la leçon d’aujourd’hui ?”. Pendant que le ballon circule dans la salle, trouvez un moyen de décider à quelle question les élèves doivent répondre à voix haute : par exemple, la question que leur index touche, ou la première question qu’ils peuvent lire clairement. Les réponses peuvent contribuer à susciter une discussion plus approfondie sur la leçon du jour.

                              Articles qui pourraient vous intérésser