3 étapes pour réintégrer la nature à l’école

pédagogie par la nature

Une exposition régulière à l’extérieur aide les jeunes enfants à apprendre et à développer les compétences dont ils ont besoin pour s’épanouir à l’école. 

Depuis de nombreuses années, les enseignants savent que permettre aux enfants d’être régulièrement en contact avec la nature entraîne d’énormes changements. Toutefois, il est vrai que les enfants des écoles urbaines s’éloignent de plus en plus de la nature pour de nombreuses raisons, telles que :

  • cette ère du numérique dans laquelle nous vivons,
  • la conviction des parents que passer du temps dehors n’est pas du travail scolaire,
  • leurs peurs que les enfants se salissent, ou même nos propres méconnaissances en tant qu’enseignants.

Pour trouver le temps et l’espace pour offrir aux enfants la chance d’être en contact avec la nature, il est important de créer ou visiter des scénarios naturels incroyables.

LE CONTACT AVEC LA NATURE EST BÉNÉFIQUE POUR LES ÉLÈVES

Nos enfants passent moins de temps à l’extérieur et en subissent les conséquences. Les enfants ont besoin de la nature pour établir des liens solides en matière de développement des compétences, d’intelligence émotionnelle et de résolution de problèmes, entre autres. Il y a des avantages à grandir en interagissant dans un milieu naturel : les enfants dont les cours de récréation sont riches en nature sont plus calmes et capables de se concentrer plus longtemps que les enfants qui fréquentent des écoles avec peu d’éléments naturels. 

Les enfants qui sont connectés au monde naturel et qui interagissent régulièrement avec développent une plus grande conscience de l’environnement et de l’importance de prendre soin de la nature, ainsi que des compétences de raisonnement et d’observation plus solides. Les enfants qui jouent en plein air, dans un environnement naturel, sont plus créatifs, trouvent plus facilement des solutions aux problèmes, jouent à des jeux plus imaginatifs, interagissent davantage avec leurs camarades et s’habituent au travail de groupe. 

Mais comment pouvons-nous aider les apprenants à bénéficier d’un environnement naturel riche dans une école urbaine ? Je vous invite à suivre les conseils ci-dessous, pour rapprocher votre classe de la nature et permettre aux élèves de profiter de ce contact tout en continuant à travailler sur les sujets et les compétences associés à leur programme scolaire correspondant. 

COMMENCEZ SIMPLEMENT

Un aspect très important de l’enseignement en contact avec la nature est que, souvent, les enseignants ne prennent pas le temps d’envisager cette possibilité ou pensent que cela pourrait interférer avec les exigences du programme. Permettez donc, à vous et à vos étudiants, d’entrer en contact avec la nature de manière simple et accessible.

Voici quelques idées pour faire entrer la nature dans votre classe: 

  • Créez un potager en pots 
  • Préparez du compost à partir des déchets de cuisine (épluchures et trognons de fruits et légumes du gouter, marc de café, etc.)
  • Recherchez, collectez et classez les feuilles, les plantes et les racines. 
  • Créez des instruments de musique à partir de matériaux naturels (branches, écorce, tronçons de troncs d’arbres, pierres, cailloux, graines). 

Ensuite, allez un peu plus loin et emmenez la classe dehors : dans la cour de récréation, dans le potager de l’école ou, si possible, dans un parc à proximité. Pendant cette séance, encouragez les élèves à : 

  • Observer et décrire les conditions météorologiques. Comment cela se ressent-il? Comment se sentent chacun des apprenants? Apprécient-ils le temps qu’il fait? 
  • Observer et décrire le ciel: la couleur, la lumière, les nuages (forme, taille, couleur, mouvement). 
  • Décrire l’apparence des animaux tels que les oiseaux, les insectes, les chiens, les chats, ou tout autre animal qu’ils voient. Classer ces animaux en fonction de leurs différentes caractéristiques. 
  • Creuser dans la terre (peu importe où ; pots ou parterres de fleurs), et chercher des insectes, des vers, etc. Regarder la structure du sol. De quoi est fait le terreau, la terre ou la boue? 
  • Observer la texture du sol, la température, l’humidité, l’odeur. 
  • Comparer les différentes plantes : leur couleur, leur taille, le nombre de branches, la forme et la taille des feuilles. Classer les plantes, les feuilles, les racines. 

Enfin, élargissez un peu plus votre plan d’action et allez dans les bois, à la plage ou dans une prairie, n’importe où vous et les enfants avez la chance d’être entourés par la nature. 

L’ENGAGEMENT AVEC LA NATURE PEUT ENGLOBER PLUSIEURS DOMAINES

Vous pouvez planifier un jour en plein air chaque semaine.

Vous pouvez travailler de manière créative et en collaboration avec d’autres collègues pour décider du contenu à enseigner lors de chaque journée d’immersion dans la nature. 

N’importe quel milieu naturel que vous décidez de visiter est un milieu interdisciplinaire qui donne un sens à l’interaction sujet-contenu-domaine. Par conséquent, il est plus judicieux de se mettre d’accord avec d’autres collègues sur les domaines sur lesquels vous vous concentrerez. Par exemple, si vous visitez un parc urbain chaque semaine, vous pouvez vous concentrer sur différents domaines :

Mathématiques: Estimez la taille et la forme (périmètre/surface) ou l’aire du parc que vous visitez. 

Sciences: Observez et étudiez les besoins de croissance des plantes et des arbres du parc, en tenant compte de la lumière du soleil, du sol, de l’arrosage et de l’élagage. 

Art : Observez la lumière et les couleurs dans la nature. Trouvez d’où viennent ces couleurs, comment elles sont créées, comment elles peuvent être transférées dans d’autres milieux et matériaux. Recherchez comment la lumière du soleil affecte le parc et les êtres vivants qui s’y trouvent. 

EPS : Promenez-vous dans un environnement naturel riche. Encouragez les élèves à utiliser leurs corps pour se déplacer (sauter, bondir, courir, marcher, ramper) et décrivez les changements dans leur corps, selon leur respiration, leurs battements de cœur, leur température, et plus encore. 

Projets de recherche : Invitez les apprenants à élaborer un projet de recherche pour motiver les chefs d’établissement à investir dans la transformation du bâtiment scolaire et de la cour de récréation en zones plus riches en nature. Décidez où obtenir des informations, invitez des experts, visitez des bâtiments écologiques, des pépinières où les enfants peuvent obtenir des informations sur les différentes plantes qui conviennent à leur projet. Les enfants peuvent même suggérer la manière dont le processus d’enrichissement de la nature devrait être réalisé et développer des étapes possibles et d’autres actions appropriées en fonction de leurs recherches.

Il y a beaucoup à apprendre sur l’enseignement et l’apprentissage dans un environnement riche en nature. Cependant, si les enfants sont autorisés à interagir librement pendant au moins une partie du temps scolaire, ils montreront naturellement aux enseignants le chemin vers l’approche la plus appropriée et la plus efficace pour répondre aux attentes du programme scolaire.

Invitez la nature dans votre classe. Laissez les enfants interagir avec elle et diriger le processus d’apprentissage. Laissez-vous agréablement surprendre.

Articles qui pourraient vous intérésser