Une stratégie simple pour encourager la réflexion des élèves

reflexion des élèves

Les enseignants d’élémentaire et au collègue peuvent aider les élèves à analyser une expérience d’apprentissage en leur demandant tout simplement ce qui s’est bien passé et ce qui pourrait être amélioré.

Rien de plus simple.

En tant qu’éducateurs, nous nous efforçons toujours d’améliorer nos compétences pédagogiques. Alors que nous essayons continuellement de nouvelles stratégies dans nos classes, il est important de prendre le temps de réfléchir à celles qui ont réussi et à celles qui ont besoin d’être ajustées afin que nous puissions atteindre les objectifs que nous nous fixons et que nous fixons à nos élèves.

Un outil simple, le tableau +/ –

Le tableau +/ – est un outil simple que les enseignants peuvent utiliser pour aider leur classe à réfléchir aux choses qui vont bien et à celles qui doivent être améliorées.

Cela permet aux élèves de réfléchir à leurs progrès en matière d’apprentissage et à l’enseignant de réfléchir à son enseignement. L’intégration de cet outil dans les salles de classe favorise l’autonomie des élèves et la prise en charge de leur propre apprentissage, tout en encourageant un état d’esprit de croissance. Lorsque les élèves et les enseignants prennent le temps de réfléchir, des changements positifs se produisent. Prendre le temps dans votre classe de faire ce tableau est une stratégie simple qui permet d’améliorer les résultats de l’apprentissage.

Comment remplir un cet tableau

Après une activité d’apprentissage dans votre classe, dessinez un tableau en T sur votre tableau blanc ou sur une affiche. En haut d’un côté du tableau, dessinez un signe plus. En haut de l’autre côté du tableau, dessinez un – . Demandez ensuite à vos élèves : “Qu’est-ce qui s’est bien passé dans cette activité ?” et écrivez leurs réponses sous le signe plus. Les “plus” aident la classe à identifier les aspects positifs de l’activité et les éléments qui devraient être poursuivis à l’avenir.

Après quelques minutes de réflexion sur ce qui s’est bien passé, demandez aux élèves : “Que pourrions-nous changer dans cette activité à l’avenir ?” Inscrivez les réponses des élèves sous le signe – dans votre tableau en T et encouragez-les à donner des réponses précises. Des réponses précises vous aideront à cibler exactement les choses que vous pourrez améliorer à l’avenir. Après avoir dressé les listes des plus et des moins, travaillez avec votre classe pour décider de quelques moins spécifiques qui peuvent être améliorés. Ces – vous permettent de disposer d’un plan pour aborder spécifiquement les domaines d’amélioration dans un avenir proche.

Lorsque vous fixez les objectifs de la classe directement après l’activité plus delta, l’information est encore fraîche dans l’esprit des élèves et ils sont plus susceptibles d’agir en conséquence. Gardez également à l’esprit qu’il est plus efficace de fixer des objectifs réalistes et de ne pas submerger votre classe. Par conséquent, concentrez-vous sur une ou deux choses à la fois.

Mes élèves ont toujours été très enthousiastes à l’idée de participer à cette activité, car ils savent que leur contribution est appréciée. Si vous constatez que vos élèves hésitent un peu à s’exprimer, vous pouvez insister sur le fait que leurs idées et leurs opinions sont importantes, car les objectifs de la classe qui vont être fixés sont basés sur ce qu’ils ont partagé au cours de l’activité du tableau.

Identifiez les points positifs 

Dans ma classe d’études sociales, nous utilisons ce tableay pour faire de notre classe un meilleur lieu d’apprentissage.

Par exemple : en classe 6e année, nous avons récemment terminé un projet de cartographie sur les empires aztèque, inca et maya, et juste après que les élèves aient rendu leurs projets de cartographie, on a demandé à la classe de réaliser le tableau d’analyse. J’ai collé une feuille sur le tableau de notre salle de classe avec un diagramme en T. On demandé aux élèves : “Qu’est-ce qui s’est bien passé pendant ce projet de cartographie ?” Au fur et à mesure que les élèves partageaient leurs idées sur les choses qui s’étaient bien passées, elles étaient écrites sous le + de l’affiche.

Les élèves ont énuméré plusieurs choses qu’ils ont appréciées :

  • J’ai aimé pouvoir être créatif.
  • J’en ai appris davantage sur la géographie du Mexique, d’où sont originaires mes grands-parents.
  • Après ce projet, j’en sais beaucoup plus sur l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud.
  • Le projet était amusant.
  • Je comprends la taille des empires après ce projet.
  • Je suis très fier de la qualité de ma carte.
  • J’ai aimé pouvoir partager ma carte avec mes camarades de classe pendant la période d’évaluation par les pairs.

Reconnaître les points à améliorer 

Après quelques minutes d’échanges entre les élèves sur les aspects positifs du projet de cartographie, on leur a demandé de faire part de certains points faibles, c’est-à-dire des possibilités d’amélioration. On a inscrit ces éléments sous le – sur le papier de l’affiche.

Les élèves ont signalé des éléments spécifiques qui pourraient être améliorés, notamment les suivants : 

  • Notre classe parlait trop et il était difficile de se concentrer.
  • Le projet était trop facile.
  • J’ai eu besoin d’une aide supplémentaire pour me rappeler comment faire une légende de carte.
  • Certains élèves n’arrêtaient pas d’oublier leurs fournitures, comme les crayons de couleur.

Se fixer un objectif pour l’avenir

Après avoir dressé la liste, notre classe a choisi un point – spécifique à améliorer. Nous avons décidé de nous concentrer sur le – concernant le fait que notre classe parle trop. Nous avons ensuite fixé un objectif spécifique et ciblé basé sur -, en convenant d’essayer de réduire le volume de la classe pendant les heures de travail au cours de la semaine suivante, afin d’aider chacun à se concentrer. Nous avons consigné cet objectif par écrit et prévu de suivre l’évolution du volume sonore de la classe au cours de la semaine suivante, pendant les heures de travail, afin de mesurer les progrès accomplis dans la réalisation de cet objectif.

En tant qu’enseignant, j’ai également utilisé la liste des – pour élaborer un plan d’amélioration de ma pratique pédagogique en décidant de me concentrer sur les – la difficulté de créer des légendes. J’ai repris les instructions du devoir et les ai réécrites pour qu’elles soient plus faciles à comprendre pour les futurs étudiants. J’ai également préparé une mini-leçon et rassemblé le petit groupe d’élèves qui avait des difficultés avec les légendes de la carte sur le projet et j’ai réappris cette compétence à ce groupe pendant le temps de travail le jour suivant.

En réfléchissant au tableau, mes élèves se sont fixé un objectif de comportement qui a eu un impact positif sur le temps d’apprentissage ciblé, et j’ai eu l’occasion de clarifier ce projet de cartographie pour les futurs élèves et de réapprendre aux élèves qui ne maîtrisaient pas encore une compétence en géographie. Le tableau offre aux enseignants et aux élèves une excellente occasion de réfléchir ensemble à l’apprentissage.

Bien que les objectifs créés grâce au tableau ne garantissent pas le succès, ils constituent un moyen très accessible d’identifier les domaines à améliorer et de fixer des objectifs pour y parvenir. Si les objectifs créés à partir d’un tableau ne fonctionnent pas, les enseignants et les élèves peuvent toujours réexaminer les objectifs ensemble et les ajuster ou créer une nouvelle stratégie pour atteindre l’objectif.

Articles qui pourraient vous intérésser