Conseils d’un nouvel enseignant pour survivre la première année

enseigne!ent

Voici quelques stratégies simples pour vous aider à équilibrer votre vie professionnelle et votre vie en dehors de la salle de classe.

L’enseignement est une carrière gratifiante mais difficile, qui peut parfois sembler épuisante. La première année peut être carrément crevante et pousser de nombreux nouveaux enseignants à abandonner.

Les enseignants n’en perdent pas pour autant leur mission et vocation.

En tant qu’enseignante de première année, on a parfois besoin de stratégies pour s’aider à renforcer son endurance et sa résilience, et peut-être que vous aussi, vous avez besoin de méthodes d’adaptation efficaces alors que vous traversez les premières années d’enseignement.

Une approche unique n’est pas la solution, mais voici quelques stratégies suivantes testées et approuvées par une enseignante de 1ere année qui se sont révélées efficaces. 

Séparer l’estime de soi et la performance au travail 

Cela peut sembler accablant lorsque vous regardez la liste des choses que les autres pensent que vous devriez faire, regardez ce que vous êtes autorisé de faire et négociez également quelles sont les « meilleures pratiques » pour votre classe. Pour éviter de vous sentir écrasé par cet océan de responsabilités, assurez-vous de séparer votre valeur en tant que personne de votre capacité à répondre aux attentes des autres.

Le meilleur moyen d’y parvenir est de s’assurer que vous avez une certaine perception de vous-même. Si vous avez du mal à identifier qui vous êtes à l’école par rapport à votre vrai moi, il peut être utile de noter les adjectifs qui vous décrivent et les différents adjectifs qui décrivent le “vous enseignant”. Le plus important est que vous fassiez quelque chose dans votre journée pour célébrer le vrai vous et pas seulement le vous enseignant, par exemple en rejoignant une communauté en ligne basée sur vos hobbies pendant le week-end. Intégrer ces célébrations dans votre routine peut vous aider à séparer les critiques du “vous enseignant” et du “vous véritable”.

Trouver les moyens de se remettre d’une erreur

Un autre aspect important pour rebondir après une erreur (parce que l’erreur fait partie du processus d’apprentissage pour vous aussi !) est d’identifier ce qui modifierait votre erreur. Cela diffère selon les scénarios, mais élaborer une solution plutôt que d’agir sous le coup de l’impulsion donnera forcément de meilleurs résultats. La meilleure méthode de récupération trouvée est de créer un plan d’action pour la prochaine fois qu’une situation similaire se présentera. Si l’erreur ou la situation se reproduit, on s’épargne ainsi la peine de me remettre en question en appliquant les étapes d’un  plan prédéfini (charge mentale en moins).

Un autre moyen essentiel de se soutenir pendant cette année d’épreuves est de se remettre de ses erreurs d’une manière significative. Identifier une méthode pour apprendre de ses erreurs, sans les intérioriser, sera incroyablement avantageux, il est donc important de trouver un moyen de réguler ses émotions. Cela vous aidera à aller de l’avant et à vous calmer. L’une des méthodes utilisée est la respiration attentive ou consciente. Il existe de nombreuses façons de pratiquer la respiration attentive. Regardez du côté des chaîne YouTube ou podcast qui proposent des explications et les pratiques peuvent être effectuées seul ou avec votre classe.

Créer des routines de self-care utiles 

Après une dure journée, il est important d’avoir quelque chose pour se remonter le moral. Prendre soin de soi peut signifier prendre soin de son moi spirituel, émotionnel, physique, etc. Prendre soin de soi n’est pas une solution ponctuelle. Il ne portera ses fruits que s’il fait partie de vos habitudes et de votre routine quotidienne. En outre, il n’est possible de prendre soin de soi que par le biais d’activités qui nourrissent l’âme.

Un appel à un membre de la famille proche peut vous encourager à persévérer dans la lutte contre le stress d’une manière enrichissante pour le coeur. Il est important d’intégrer des activités de self-care dans votre routine quotidienne. Une véritable prise en charge de soi, qui consiste à connaître ses besoins et à les satisfaire sur le plan spirituel et émotionnel, peut contribuer à réduire la solitude, le manque d’estime de soi et l’anxiété.

Développer une identité en dehors de la classe 

Après avoir discuté avec de nombreux enseignants chevronnés, une idée s’est imposée : la plupart des enseignants qui durent longtemps dans leur carrière ont un marqueur identitaire fort en dehors de leur carrière. Outre le fait d’être enseignant, la plupart de ces enseignants s’identifient à une femme au foyer, à un rat de bibliothèque, à un défenseur, à un athlète, etc.

Vous êtes plus qu’un enseignant, et l’identification d’activités et de communautés qui valident votre identité peut vous aider à surmonter les difficultés. Il n’est pas facile de trouver du temps pour ces activités cruciales, mais si vous le pouvez, essayez de les intégrer à votre routine.

Créez une plage horaire non négociable dans votre emploi du temps hebdomadaire.

En vous consacrant à ces autres centres d’intérêt, vous vous donnez les moyens de vous épanouir et de trouver de la joie dans d’autres domaines. N’oubliez pas qui vous êtes et qui vous voulez être en plus d’un enseignant.

Créer un réseau de soutien avec vos collègues 

Pour les enseignants, en particulier ceux de première année, l’isolement est réel. L’environnement rapide de la journée scolaire peut rendre difficile la communication entre enseignants. Les contacts avec d’autres enseignants sont pourtant l’un des moyens les plus efficaces de surmonter l’épuisement professionnel. Le fait de pouvoir compter sur des enseignants à qui vous pouvez vous adresser peut vous sauver la vie.

Les collègues de travail sont souvent les meilleures sources de sagesse lorsqu’il s’agit d’expériences difficiles mais inévitables. Les enseignants expérimentés ont probablement été eux-mêmes dans ces situations et peuvent vous indiquer la meilleure façon de les gérer. Essayez de vous asseoir à la cantine, de saluer les enseignants que vous croisez et de participer activement aux événements professionnels. En vous mettant en avant pour entrer en contact avec d’autres enseignants, vous avez plus de chances de trouver d’autres personnes qui souhaitent également créer un réseau de soutien.

 

D’autres sources sur l’équilibre vie pro/vie perso ? C’est pas ici : Ép. 114 : Equilibre vie pro / vie perso (invitée le podcast « les petits plus zen ») – Mes trucs de prof

Articles qui pourraient vous intérésser

Enseigner avec le mindmapping
Maximisez l’apprentissage avec le Mind Mapping et le Sketchnoting : une Approche Visuelle pour une compréhension profonde

Le dessin conceptuel peut être un outil puissant pour aider les enfants à apprendre et à se développer. En plus d’être une activité amusante pour les enfants, le dessin peut aider les enfants à améliorer leur motricité fine, leur coordination œil-main et leur capacité à se concentrer. Le dessin peut également être utilisé pour aider les enfants à exprimer leurs sentiments et émotions, à raconter des histoires et à développer leur créativité. De plus, le dessin peut aider les enfants à apprendre de nouveaux concepts dans des sujets tels que les sciences, les mathématiques et les langues étrangères. En bref, le dessin est un outil éducatif polyvalent qui peut offrir de nombreux avantages aux enfants dans leur développement personnel et académique.