Accompagnement à la création d’école

Tout savoir sur la création d’une école privée indépendante alternative

Eduscopie
Eduscopie
Accompagnement à la création d'école
/

Vous êtes sur le podcast d’Eduscopie, un organisme de formation qui accompagne les écoles indépendantes et innovantes dans leur optimisation administrative et pédagogique. Aujourd’hui, nous inaugurons la série de podcast à venir avec Chloé qui est gestionnaire de l’organisme de formation et nous allons parler de l’accompagnement à la création d’école.


Eduscopie : Bonjour Chloé,

Chloé : Bonjour. 

Eduscopie : Merci d’avoir accepté notre invitation, pour parler de votre formation et d’Eduscopie. Je vous souhaite la bienvenue. 

Chloé : Merci 

Eduscopie : On va commencer par une petite présentation, est-ce que vous pouvez vous présenter et aussi présenter votre projet ?

Chloé : Je m’appelle Chloé. Je suis enseignante et directrice d’établissement de formation. J’ai fondé en 2017, l’organisme de formation Eduscopie.

Eduscopie : Est-ce que vous pouvez nous parler de votre parcours professionnel et de la création de votre organisme Eduscopie ?

Chloé : Oui, j’ai fait un parcours universitaire normal, avec un double cursus : un master en sciences de l’éducation pour la responsabilité des établissements éducatifs à l’université Bretagne sud. C’est un master spécialisé dans la gestion des établissements éducatifs.

Après un retour d’expatriation, j’ai tout de suite intégré l’enseignement privé indépendant, en rejoignant une association pour la création d’une école indépendante, dont j’ai eu la responsabilité pédagogique pendant 3 ans.

À l’issue de cette expérience, j’ai commencé à aider les écoles indépendantes de ma ville qui gravitaient autour de notre école. La petite histoire, c’est que nos inspections académiques se passaient très bien, donc d’autres écoles m’ont demandé de faire de la formation pour leurs directeurs d’écoles, qui étaient eux, des profils d’éducateurs Montessori et qui n’avait pas de formation académique dans le domaine.

C’est comme ça qu’a commencé l’aventure de la formation et au fur et à mesure, les activités d’Eduscopie se sont diversifiées et professionnalisées, jusqu’à l’ouverture d’un organisme de formation en 2017 et de sa certification Datadock en 2018.

Eduscopie : On voit que vous avez eu plusieurs expériences, la création d’Eduscopie a été plus inspirée par votre cursus scolaire ou par vos expériences?

Chloé : C’est une bonne question. En fait, c’est le parfait mélange des deux, parce que le parcours universitaire est un apport théorique sur tout ce qui est de la rédaction de projet pédagogique, la gestion, le management… Ces informations théoriques ont été complétées par une expérience de terrain par la cocréation d’une école indépendante.

Eduscopie : Au sein d’Eduscopie vous dispensez quel genre de formation ?

Chloé : je dispense quatre formations, trois formations et un accompagnement pour être plus précise. Je dispense la formation en “Direction des établissements privés” qui s’adresse plutôt aux gestionnaires, directeurs du primaire: maternelle, élémentaire.

Ensuite je dispense une formation qui s’appelle “Responsable pédagogique”. C’est une formation qui est spécifique aux établissements hors-contrat, aux écoles indépendantes parce que c’est un poste qui n’existe pas dans les écoles publiques. C’est par exemple, quand la direction est scindée en deux postes: une direction administrative et une direction pédagogique.

Je vais former un public très divers et varié, ça peut être des directeurs, des gestionnaires, des responsables pédagogiques, des enseignants qui prennent un poste de supervision, sur ce poste qui est bien spécifique aux écoles indépendantes, à savoir “responsable pédagogique”.

Et enfin, je dispense une formation qui s’appelle “Mise en œuvre du socle commun”. Parce que les écoles indépendantes sont toutes tenues à la même chose, que leurs moyens pédagogiques répondent aux objectifs du socle commun de compétences.

Les profils des gestionnaires et des enseignants étant variés dans les écoles indépendantes (ça peut être des éducateurs spécialisés des éducateurs Montessori pas forcément des enseignants qui viennent de l’éducation nationale). Il faut donc qu’ils prennent connaissance et qu’ils maîtrisent le socle commun de compétences, les programmes de chaque cycle, les outils de préparation, ce qu’est une fiche de préparation, la différence entre une séquence et une séance et puis aussi les modalités de suivi et d’évaluation, afin de répondre aux attentes des inspections académiques. 

Eduscopie : Dans votre organisme y a-t-il un processus d’accompagnement ?

Chloé : je délègue les formations en création. Par contre, je m’occupe de l’accompagnement à la création de structure.

C’est un parcours de formation qui alterne apport théorique donc formation sur la création mais surtout pas mal d’exercices pratiques. Avec des exercices vraiment typiques: établir un business plan, monter son identité visuelle, définir son projet. Il y a donc un réel suivi, que ça soit en accompagnement création de structure ou avec les directeurs qui viennent en formation. Je vais les suivre du début de leur prise de poste jusqu’à des années après. Donc effectivement, il y a un vrai suivi pour toutes les sessions et tous les programmes de formation de l’organisme 

Eduscopie : Je vois que vous avez cité des étapes d’une création d’une école, est-ce que vous pourriez nous parler un peu plus de ça justement. Quelles sont aujourd’hui, les étapes de la création d’une école indépendante ?

Chloé : le parcours de création respecte en gros les grandes étapes de la création d’une école ou d’un établissement scolaire ou d’un établissement éducatif à savoir :

  • définir son projet dans son sens le plus large,
  • ensuite ça va être l’étude de marché, “comment fait-on un sondage, faire un business plan, établir un budget prévisionnel.”
  • On va aussi aborder des aspects très techniques à savoir où trouver ses locaux, bien choisir ses locaux, quelles normes respecter sur les locaux.
  • On passe par un petit module sur la communication: comment communiquer, comment définir une identité visuelle pour un projet d’école, quelques règles de droit sur la communication, en effet, on ne peut pas communiquer n’importe où et n’importe comment.
  • Aussi, la gestion et la constitution de son équipe.
  • Et pour finir, j’accompagne le porteur de projet sur les obligations et les démarches administratives: où déposer son dossier de déclaration, quelles déclarations faire, quelles obligations on a par rapport aux municipalités, aux officiels, à l’urbanisme et les obligations par rapport à l’académie.

Donc vraiment dans le parcours de formation, on accompagne le créateur de projet au fur et à mesure de la conception et du montage de son projet.

Eduscopie : Quelles sont les valeurs et les compétences nécessaires pour mener à bien son projet d’école ?

La loi Gatel de 2018 qui vise à encadrer l’ouverture et contrôler l’ouverture des établissements privés hors contrat a publié au journal officiel les conditions et les formalités d’ouverture.

En fait, il faut bien distinguer les conditions pour créer un établissement de celles pour gérer un établissement hors-contrat. Il y a aussi des conditions pour y enseigner mais on verra ça peut-être plus tard.

Donc pour les créateurs d’école, il faut que le casier judiciaire soit vierge et que la personne soit majeure. Par contre pour la direction d’établissement, c’est un peu plus compliqué. Il faut qu’il puisse justifier de 5 ans d’expérience dans l’enseignement, donc voilà c’est ces compétences là. Après pour créer une école, pour suivre la formation il ne faut pas de compétences particulières si ce n’est la maîtrise de la langue française. 

Eduscopie : Donc si je comprends bien tout le monde peut ouvrir une école mais pas tout le monde peut être directeur car cela nécessite 5 ans d’expérience.

Chloé : Exactement…5 d’expérience dans l’enseignement, la surveillance ou la direction

Eduscopie : Très bien. En quoi consiste l’accompagnement à la création d’école ?

Chloé : Comme je vous le disais tout à l’heure c’est un parcours de formation avec des modules qui alternent un apport théorique et des exercices à faire. Des exercices pratiques à faire entre chaque module. C’est un accompagnement qui peut être fait à distance. La formation se fait par Zoom, en suivant un agenda qu’on établit ensemble.

Et il y a un retour et une correction d’exercices qui sont à faire pour la mise en pratique.

Eduscopie : Ok, la correction des exercices est faite directement par vous ?

Chloé : exactement 

Eduscopie : Très bien. Avec votre recul quels conseils donneriez-vous aux porteurs de projet, avant de débuter ?

Chloé : de bien s’attarder sur la définition du projet, quand on définit son projet et qu’on structure un projet et qu’on réuni des personnes autour, il faut s’assurer qu’on parle bien du même projet. C’est très important de bien définir son projet, d’être en accord avec les raisons pour lesquelles les personnes se retrouvent autour de ce projet là.

Et puis après il faut étudier son marché, avoir un business plan solide, il ne faut pas minimiser les dépenses. Sinon, on se retrouve vite fait à court de ressources financières.

Pour les locaux quelques conseils, il faut bien vérifier où l’on s’implante. On ne peut pas s’implanter n’importe où dans une ville. On ne peut pas signer un bail de location de locaux sans avoir vu avec la municipalité si on pouvait effectivement s’installer là.

Enfin se faire accompagner tout au long du projet avec des spécialistes pour qu’ils confirment les informations légales. (architecte, comptable, bureau de conseil, enseignants…)

Eduscopie : vous avez appris tout ça avant de débuter ou par votre propre expérience ? 

Chloé : un peu des deux du coup, pour la conception de projet pédagogique, plus pendant mon parcours universitaire, sur le management également. Sur la création d’école privée sur le tas effectivement.

Eduscopie : ok très bien en moyenne. Combien dure un accompagnement ?

Chloé :  ça va vraiment du tout au tout, c’est-à-dire qu’il y a des porteurs de projets qui vont très vite trouver leurs locaux. Ils peuvent aussi se départager les tâches à faire entre les membres du projet., donc en 6 mois, ils vont pouvoir ouvrir leur école et puis la construire après leur ouverture. C’est-à-dire voir l’organisation pédagogique, organisationnelle, administrative en amont.

Et puis certains vont mettre beaucoup plus de temps à trouver une équipe et majoritairement à trouver des locaux qui soient aux normes. Donc vraiment du tout au tout, peut aller de 6 mois à 5 ans. 

Eduscopie : une petite question quantitative, combien d’école avez-vous pu ouvrir ou accompagner ? 

Chloé : alors je dirais entre 30 et 40.

Mais ça peut aller d’un accompagnement complet (de la première idée à la première, deuxième année de fonctionnement), à une formation ou un accompagnement ponctuel où des porteurs projets d’école vont me demander simplement de relire leur projet pédagogique, de les aider à corriger une fiche synthétique, à préparer un rendez-vous de présentation de leur école; aux municipalités.

Ou bien, ça va être des personnes qui vont me demander d’intervenir après l’ouverture de l’école, pour les aider dans la gestion pédagogique ou administrative.

Donc, je dirais entre 30 et 40 écoles. (création ou direction) 

Eduscopie : Ce qui est plutôt pas mal. 

Chloé : Ce qui est bien effectivement car on reste en contact, ce sont des porteurs avec qui je suis toujours en contact malgré que la formation se soit finie depuis longtemps.  

Eduscopie : Tout à fait. J’ai pu voir que le centre de Eduscopie était datadocké.

Chloé : Exactement. Cela veut dire que les formations peuvent-être prises en charge. 

Eduscopie : Mais du coup à quel type de financement peut-on prétendre ?

Chloé : Effectivement un organisme qui est datadocké c’est un organisme qui répond aux critères de qualité et qui permet de prétendre à des financements de la part d’organisme collecteur.

Les écoles contribuent à la formation professionnelle et en échange elles ont une enveloppe de formation. Donc, on peut solliciter cette enveloppe de formation pour financer les formations pédagogiques ou d’accompagnement ou de comptabilité où ce genre de chose. En fait, toutes les compétences nécessaires pour la gestion d’une école.

Et il va avoir aussi des financements pour des indépendants, les professions libérales qui sont rattachés à des FAF (des fonds d’assurance de formation) C’est pareil les indépendants, les libéraux paient une cotisation à la formation professionnelle à l’URSSAF. Et en échange, ils reçoivent une enveloppe de formation. Donc on peut solliciter ce genre de prise en charge, ça nécessite de monter un dossier, de passer devant un jury parfois, mais généralement, on arrive à faire financer les formations.

Et enfin pour la création d’école on peut demander à Pôle emploi de financer certaines formations.

Eduscopie : Ok il y a énormément de financements ?

Chloé : Pôle emploi a plein de petites enveloppes secrètes pour aider les demandeurs d’emploi l’emploi.

Eduscopie : Ah ok d’accord très bien. Du coup, je vous remercie Chloé d’avoir répondu à nos questions. 

Chloé : Je vous en prie.

Eduscopie : Et puis à très bientôt.

Interview réalisée par Soumaya et Tasnim, stagiaires communication pour Eds ét

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.