Que rechercher dans une (vraie) école Montessori ? 

école montessori

On ne vous apprendra rien, toutes les écoles Montessori ne se valent pas.

J’audite des écoles depuis 2018, cette année 2024, je suis en formation d’administrateur avec l’Association Montessori Internatitionale.

Vous ce que je peux vous donner comme information d’après mes connaissances et expériences de terrain.

Voici les signes d’une véritable école Montessori et cela ne sera une insulte pour aucune école, les écoles revendiquent elle même leur liberté pédagogique et le fait d’utiliser plusieurs pédagogies. Nous vous proposons d’ailleurs de mettre en œuvre plusieurs pédagogies dans votre lieu d’apprentissage à travers la formation : Introduction aux pédagogies alternatives

Je vous parle ici d’une école qui se revendique appliquer la pédagogie dans la vision et le respect des principes avancés par Maria Montessori.

En effet, Maria Montessori n’a jamais pu obtenir de droit d’auteur ou de marque déposée pour sa méthode. Par conséquent, même dans deux écoles “Montessori” distinctes, vous pouvez avoir des expériences fondamentalement différentes.

C’est pourquoi il est utile de vous familiariser avec quelques principes clés afin de pouvoir déterminer quelle école Montessori répondra à vos attentes. Voici à quoi vous pouvez être attentif : 

Du nido, en passant pas la communauté enfantine jusqu’à la maison des enfants (de 0 à 6 ans) 

L’école semble-t-elle calme ?  

Un environnement Montessori doit être calme, dépourvu de distractions inutiles et permettre à votre enfant de se concentrer sur son apprentissage. La salle de classe doit être structurée et ordonnée, avec des étagères soigneusement rangées et du matériel placé à l’avant de l’étagère. L’école doit également intégrer des éléments naturels, avec des activités telles que l’entretien de plantes et de jardins. 

Bien sûr que le bruit existe ! mais il s’agit du bruit du travail, du bruit d’enfant occupé à la tâche et non du bruit de centre aéré où les enfants n’ont pas le sens et la connaissance de leur tâche.

La salle de classe est-elle aménagée en fonction de l’enfant? 

Allez au-delà des meubles de petite taille et des étagères accessibles, prêtez attention aux détails. Les œuvres d’art sur les murs sont-elles à la hauteur de l’enfant ou bien sont-elles placées à hauteur Instagramable à hauteur dess adultes ? 

Les œuvres d’art représentent-elles quelque chose qu’un enfant pourrait trouver intéressant à regarder (en mettant l’accent sur la réalité ou la beauté), ou s’agit-il de citations inspirantes qu’un enfant ne peut même pas encore lire ? 

Un environnement Montessori authentique et de qualité est conçu dans le détails pour rendre le travail, la beauté et l’ordre de la vie humaine accessibles même au plus jeune enfant. 

Les matériaux sont-ils naturels ? 

Faîtes extrêmement attention à la qualité des matériaux utilisés pour le mobilier et le matériel d’apprentissage. Les tables et les étagères sont en bois. Les plantes et animaux dans la pièce sont véridiques et les enfants peuvent s’en occuper. La vaisselle est en céramique véritable ? Le matériel est-il présenté sur de beaux plateaux ? 

Les vrais matériaux (oui, même ceux qui cassent) apprennent aux enfants à respecter le matériel et à susciter leur intérêt par la beauté. Les enfants savent s’ils sont engagés dans des activités réelles et utiles ou s’ils jouent à faire semblant. Et cela fait toute la différence pour leur estime de soi naissante de savoir qu’ils peuvent faire de vraies choses par eux-mêmes.

Les bébés sont-ils libres de se déplacer ? 

Dans la mesure où la loi le permet, les bébés ne doivent pas être enfermés dans des berceaux, des chaises hautes, des trotteurs, des balançoires gonflables ou d’autres “dispositifs d’emprisonnement pour bébés”, mais doivent avoir la possibilité de bouger librement leur corps dans tout l’espace. Pour savoir si une classe a mis l’accent sur le mouvement, il suffit de rechercher des meubles et étagères basses et des zones de mouvement. Par conséquent, l’espace doit être à l’épreuve des enfants et aménagé de manière à favoriser leur indépendance.

Les enfants plus âgés, eux-aussi, ne devraient pas être confinés à un bureau ou passer toute la journée à faire des activités en groupe ou en cercle, mais doivent être libres de choisir leur travail, de trouver un espace de travail confortable sur le sol ou à une table, et de passer autant de temps qu’ils le souhaitent à apprendre et à travailler. 

Les tout-petits et les enfants de maternelle effectuent-ils un véritable travail ou se contentent-ils de s’occuper de leur motricité fine ?

Dans une véritable classe Montessori, les enfants (âgés d’environ 12 mois et plus) effectuent un travail réel et utile comme fermer leur propre veste, laver une table, couper une pomme, agencer des fleurs ou balayer le sol.

Dans les environnements moins authentiques, ce travail est remplacé par des activités au nom du développement de la motricité fine : utiliser des pinces pour transférer des boules de glace d’un bac à glaçons à un autre, par exemple.

Le vrai travail développe les fonctions exécutives et l’estime de soi. Lorsque votre enfant lave une table, par exemple, il doit apprendre un processus complexe en plusieurs étapes et il doit rester concentré pour suivre chaque étape, dans l’ordre, jusqu’à ce qu’il ait terminé la tâche (sortir un chiffon de l’armoire, l’humidifier dans l’évier, nettoyer la table, puis nettoyer le chiffon avant de le suspendre pour qu’il sèche).

Lorsque les enfants effectuent un vrai travail, ils développent leur concentration et leur capacité à suivre un processus, ainsi que la confiance qu’ils ont acquise en faisant quelque chose de significatif pour eux-mêmes.

Les enfants utilisent-ils le matériel comme il se doit? 

Chaque matériel d’apprentissage Montessori est destiné à être utilisé de façon spécifique : par exemple, la tour de cubes roses est destinée à être réalisée en mettant le plus gros cube en bas et le plus petit en haut. Etant donnée que chaque bloc est de la même couleur, la même texture et la même forme, la différence de taille est isolée pour que l’enfant puisse s’y concentrer. En utilisant les cubes de cette manière, l’enfant pose les bases de concepts mathématiques les plus complexes qu’il utilisera plus tard. 

Toutefois, si l’enfant utilise les blocs sans but précis (en les disposant au hasard, en les jetant, ou en les assemblant avec d’autres matériels et en construisant d’autres structures), un éducateur Montessori devrait intervenir. 

Un véritable programme Montessori ne laisse pas les élèves utiliser le matériel n’importe comment simplement parce que “c’est ce que l’enfant veut faire” à ce moment-là. Un programme authentique reconnaît que la seule façon de servir le développement de l’enfant et de l’aider à tirer tous les avantages du matériel est de l’inciter à remarquer les bons détails qui l’encourageront à utiliser le matériel comme prévu.

Comment l’école gère-t-elle le fait qu’un enfant ne s’intéresse pas à un domaine particulier du programme ou à du matériel ?

Un enfant n’est jamais forcé d’utiliser un matériel spécifique dans une classe Montessori , mais chaque matériel est une partie importante du programme global.

C’est pourquoi une école Montessori authentique et de qualité n’adoptera pas l’attitude “Oh, c’est le choix de l’enfant”. Au contraire, elle réfléchira très sérieusement à la manière d’attirer l’enfant vers un domaine particulier et planifiera intentionnellement sa réintroduction à un moment prévu à l’avance. Les enfants doivent être soutenus dans leur développement scolaire, social et émotionnel sur la base d’une motivation intrinsèque, mais le manque d’intérêt initial n’est jamais une excuse pour qu’un enseignant renonce à réfléchir à de nouvelles façons de faire.

La concentration de l’enfant est-elle respectée ?

L’éducation Montessori permet aux enfants d’expérimenter l’état de “flux” et de développer la capacité de concentration grâce à des blocs ininterrompus de temps de travail autonome. C’est pourquoi les adultes n’interrompe pas un enfant engagé dans un travail bénéfique, même si c’est pour le féliciter, lui donner des explications ou lui poser des questions.

Les éducateurs empêchent également les autres enfants de distraire ceux qui travaillent, et mettre en place des politiques de classe qui contribuent à préserver la concentration : par exemple, une règle selon laquelle les enfants doivent mettre les mains derrière le dos lorsqu’ils s’approchent d’un autre enfant qui travaille, afin de ne pas toucher leur matériel ou de les déranger.

Les enfants ont-ils le temps de travailler sans interruption ?

Bien qu’il s’agisse de l’une des caractéristiques de la méthode Montessori, trop d’écoles Montessori divisent la période de travail du matin par des activités programmées. Veillez à ce que le programme de votre enfant ne soit pas trop programmé, notamment si les enfants sont tenus de suivre un emploi du temps horaire.

Une classe pour les tout-petits devrait avoir une période de travail de deux heures, et une classe pour les enfants de 3 à 6 ans devrait avoir une période de travail complète de trois heures le matin.

Les jeunes enfants ont du mal à gérer les transitions. De plus longues périodes de travail ininterrompu permettent à l’enfant d’explorer sans hâte, de s’immerger profondément dans une activité et de développer sa capacité de concentration, ce qui lui permettra d’entreprendre des tâches de plus en plus difficiles.

Y a-t-il une période de travail supplémentaire l’après-midi pour les enfants plus âgés ? 

En particulier lorsque les enfants approchent de l’âge du primaire, ils peuvent commencer à disposer d’une période de travail supplémentaire l’après-midi pour des travaux plus avancés en mathématiques et en langues pendant que les plus jeunes font la sieste.

Pour les enfants d’environ 4 à 5 ans, l’accent est-il davantage mis sur les supports d’alphabétisation et de mathématiques ?

Au fur et à mesure que les enfants grandissent, l’accent devrait être mis davantage sur le matériel d’alphabétisation et de mathématiques. Les programmes de moindre qualité s’appuient fortement sur des travaux pratiques, ce qui est très bien pour les jeunes enfants qui développent encore leur concentration et leur confiance en eux, mais qui peut laisser les enfants plus âgés non stimulés si des travaux plus abstraits ne sont pas introduits en même temps.

Y a-t-il des tableaux de récompenses ?

Dans un véritable programme Montessori, il n’y a pas de tableaux de récompenses, de punitions ou de compliments excessifs. Les enfants doivent apprendre à évaluer leurs propres réalisations, plutôt que de dépendre de l’approbation de quelqu’un d’autre.

Plus important encore, les enfants doivent développer leur maîtrise de soi, leur concentration et leur persévérance en s’engageant dans des activités significatives et captivantes pour eux, ce qui leur permet d’acquérir, lentement mais sûrement, les compétences et les attitudes dont ils ont besoin pour être autonomes et responsables.

Les comportements indésirables, quant à eux, doivent font l’objet d’une réorientation, d’un rappel des routines de la classe et d’une recherche d’activités susceptibles d’inspirer l’enfant.

Les enfants sont-ils soumis à des quizs, des tests ou des travaux papiers ? 

Les travaux sur papier, les tests et les questionnaires traditionnels ne sont pas tellement utilisés dans une vraie classe Montessori pour la petite enfance. Pas à outrance en tout cas. Pour évaluer la compréhension d’un enfant, les éducateurs observent attentivement le travail des enfants au quotidien. En outre, tous les supports d’apprentissage sont conçus de manière à ce que l’enfant sache s’il a fait une erreur et puisse s’auto-corriger sur le moment (plutôt que d’attendre que l’enseignant lui rende son test pour savoir s’il a fait quelque chose de mal).

Le personnel incarne-t-il les valeurs de respect et de courtoisie ?

Les éducateurs Montessori montrent comment être respectueux, patients et aimables : c’est l’une des caractéristiques de l’éducation Montessori. Soyez attentif à la façon dont les éducateurs s’adressent aux parents, aux autres éducateurs et aux autres enfants.

Les éducateurs Montessori connaissent-ils bien la méthode Montessori ?

Les éducateurs Montessori doivent parler de la méthode et de la manière dont elle favorise le développement de l’enfant dans son ensemble, et pas seulement les études, le développement socio-affectif ou la motricité.

Ils doivent également être en mesure de montrer le lien entre le matériel et l’organisation de la classe et la manière dont les besoins de développement de l’enfant sont satisfaits. Ils doivent également être en mesure de montrer comment le matériel permet d’isoler les difficultés et de préparer le terrain pour la prochaine étape du parcours de l’enfant.

Les éducateurs doivent également être en mesure d’expliquer l’importance des principes Montessori tels que les périodes de travail ininterrompues, le contrôle des erreurs, la progression du matériel Montessori, l’accent mis sur “le concret avant l’abstrait”, “la liberté dans les limites”, et la raison pour laquelle le travail et le jeu ne font qu’un dans la classe Montessori.

Une autre façon de déterminer l’engagement d’une école à l’égard de la méthode consiste à examiner l’accréditation de la formation de ses enseignants.

Si votre école Montessori répond aux critères de cette liste, vous avez plus que probablement trouvé une option intéressante qui adhère pleinement à la méthode Montessori !

Cet article est une traduction et revisite du de l’article publié par GuideMontessori

Articles qui pourraient vous intérésser

fete de fin d'année
Fête de fin d’année autrement

La fête de fin d’année approche ! Cette année, innovez et organisez une kermesse “autrement”, où chaque enfant est respecté et valorisé et où les familles repartent avec un souvenir inoubliablement engagé !